Aménager le dessous d'un escalier "Le dessous de l'escalier doit être traité avec l'ensemble de la pièce"

Quel budget cela peut-il impliquer ?
Tout dépend de votre habilité à bricoler. Avec du bois ou du médium, des vis et du temps, réaliser soi-même les travaux apporte beaucoup de satisfaction. Mais si vous voulez un résultat impeccable, n'hésitez pas à faire appel à un menuisier : c'est son métier et il saura être de bon conseil.

 

Faut-il forcément un escalier avec des marches pleines pour pouvoir utiliser l'espace ?
Il y a tellement de styles d'escalier ! Sans contre-marche, un escalier est plus aérien. Il permet une communication plus fluide entre les étages. Il faudra en tenir compte pour l'aménagement. Si vous souhaitez conserver ce style "léger", n'y installez pas de mobilier trop massif. Un escalier à contre-marches est plus propice à l'aménagement de rangements, vestiaire, bibliothèque ou WC ! On pourra plus facilement cloisonner cet espace.

 

"Qui dit escalier, dit passage !"

Selon la pièce où se trouve l'escalier, les critères pour aménager cet espace changent-ils ?
En général, c'est la pièce dans sa totalité qu'on aménage, le dessous de l'escalier est donc traité avec l'ensemble de la pièce. Pour la circulation et le confort, c'est inévitable. Car qui dit escalier, dit passage !
Dans un salon par exemple, le meuble télé pourra facilement se loger sous l'escalier. Par contre, on évitera d'y placer un canapé, ce qui pourrait induire une sensation d'enfermement et une gêne pour le passage. N'hésitez pas à vous faire aider pour aménager de tels espaces.

 

Un dernier conseil à nos lectrices ?
Pensez à la lumière ! Un bon éclairage qu'il soit décoratif, intime ou fonctionnel est le meilleur moyen de mettre en valeur (ou de faire oublier) votre escalier. L'espace qui se trouve en dessous ne doit pas devenir un coin sombre.

 

Sommaire