Aménager le dessous d'un escalier "Tout dépend de la pièce où l'escalier se trouve."

Quelles sont les possibilités d'aménagement au-delà du simple placard ou des étagères ?
Tout dépend de la pièce où l'escalier se trouve. Une belle mise en scène avec un guéridon ou une petite console, agrémenté d'une lampe ou d'un bouquet rendra un dessous d'escalier vivant dans une entrée ou sur un palier. Dans un séjour, un objet d'art y sera mis en valeur avec le bon éclairage. On pourra également rendre cet espace fonctionnel sans perdre de vue que c'est un endroit où on ne tient pas debout.

 

Si on a besoin de rangement, quelles sont les astuces pour éviter l'effet débarras et pour que l'aménagement ait un côté un peu déco et visuel ?
Aujourd'hui, les gens courent après des espaces supplémentaires de rangement et faire du dessous d'un escalier un endroit "déco" est peut-être une hérésie pour certains...
Si l'escalier est fermé (s'il ne l'est pas, ce n'est pas un chantier insurmontable), on pourra créer des rangements. Qu'il s'agisse de dissimuler un cumulus, un placard à balais ou un dressing, je préconiserais plutôt un espace fermé. Pour rendre un tel agencement esthétique, il faut aussi prendre en considération l'ensemble de l'escalier, la rambarde et le placard ainsi que le recul que l'on a.

"Un effet graphique de mise en couleur peut être intéressant"

Un effet graphique de mise en couleur peut être intéressant pour casser la "masse" (par exemple une large bande de couleur qui remonte vers l'étage et qui coupe la montée). S'il s'agit d'un bel escalier ancien, on fera disparaître le placard avec une couleur identique à celle de la montée d'escalier. On en préservera ainsi le cachet. Personnellement, je n'aime pas les placards et les portes en triangle, je suis plutôt pour un cloisonnement classique avec du plâtre et une porte discrète, peinte dans la même couleur que le mur.

Sommaire