Comment avoir une maison économe ? Une prise de conscience indispensable

Où en est réellement la France en matière d'habitat écologique ?

J'ai l'habitude de dire que l'on se trouve, en France, à la croisée des chemins. Les élections présidentielles de 2007 ont été le véritable déclic. On a failli avoir des élections banales, mettant en avant des problématiques classiques, mais la présence de Nicolas Hulot a permis de placer l'écologie au cœur du débat. Il avait dit que si rien n'était proposé concernant l'environnement, il se présenterait à la présidentielle. Les politiques ont eu peur en quelque sorte de se faire voler le débat et se sont alors penchés sur la question. Il y a eu également le film d'Al Gore qui a été un véritable succès. Le sujet était alors dans toutes les consciences.

"Chacun peut faire des choses à son échelle"

Aujourd'hui, les gens sont sensibilisés, mais le plus important est de savoir ce qu'on met en place pour installer ces gestes écolo au quotidien. Des études le montrent : les Français veulent bien faire des choix responsables mais ils ont besoin d'être aidés et conseillés. Il faut mettre en place une certaine pédagogie chez les plus jeunes et répéter les gestes si besoin. Par exemple, tous les modes d'emploi des appareils électriques pourraient contenir un premier chapitre sur le thème "Comment utiliser cet appareil de manière responsable ?". Il faut désormais répondre aux préoccupations des consommateurs. Aujourd'hui, on se sent davantage concernés car les échéances se rapprochent et sont à l'échelle humaine (moins de 50 ans). Par contre, il faut garder sa bonne humeur et avoir l'écologie joyeuse. Chacun peut faire des choses à son échelle, cela n'est pas compliqué à mettre en œuvre.

 

Faire des travaux dans sa maison, oui, mais est-ce vraiment rentable ?

Il faut calculer la rentabilité sur du long terme. Je n'ai qu'un seul mot d'ordre : intéressez-vous à ce sujet là et posez-vous la question en fonction du lieu de votre maison, de la présence de soleil ou non... La consommation électrique peut vraiment chuter jusqu'à atteindre 100 euros par an. Il faut savoir également qu'EDF est dans l'obligation de vous racheter la production électrique. Avec des panneaux thermiques ou photovoltaïques, l'investissement sera amorti sur quelques décennies. C'est une question à se poser lorsque l'on rénove sa maison ou que l'on a un projet de construction. Le marché est de plus en plus mûr sur ce sujet, il y a une réelle offre.

 

Mais ces gestes écolo n'ont pas d'effet immédiat dans le quotidien du consommateur...

Effectivement, c'est la seule chose frustrante. J'adorerais vous dire : vous faites ces gestes donc vous pouvez vous payer des vacances ! Mais ce n'est pas vrai. Il faut bien prendre en compte qu'on ne le fait pas que pour nous, mais aussi pour l'environnement, pour nos enfants...

"Ce n'est pas parce que l'eau n'est pas chère qu'il faut la gaspiller"

Et puis, ce n'est pas parce que l'eau n'est pas chère qu'il faut la gaspiller. Il faut apprendre à lisser sa consommation. Profiter de la nuit pour faire des machines, par exemple, pendant les plages d'heures creuses d'EDF. Le consommateur ne voit pas de résultats probants immédiats mais il faut prendre conscience des enjeux pour les générations futures. Etre un peu plus altruiste et moins égocentrique car nos enfants seront affectés par nos comportements.

 

Sommaire