Entrée en majesté

Aménagé d'une banquette suédoise et d'un portrait du XVIIIe siècle, le hall d'entrée nous transporte avec style dans une époque révolue. Loin de chercher la perfection, ce sont les défauts des objets qui sont ici mis en valeurs : l'usure comme témoignage d'une longue histoire, murs irréguliers comme signe d'authenticité et surtout patines, comme œuvre du temps.
©  Elodie Rothan