Une sieste sous l'escalier

Dans la pièce principale, un immense escalier métallique occupe le centre de l'espace, partant du niveau inférieur pour atteindre la chambre à l'étage et structurant l'espace de façon insolite : "c'est à la fois un escalier et une participation verticale à la lumière, qui peut le traverser de telle façon qu'il n'y ait justement pas de zones où la lumière s'arrête de pénétrer", explique André Stern. En dessous, l'actuelle propriétaire a installé un petit hamac...
©  Journal des Femmes / Elodie Rothan