Visitez la maison de Karine "Le rez-de-chaussée est divisé en quatre parties"

le salon de karine
Le salon de Karine © Karine

"Le rez-de-chaussée actuel d'environ 70 m² est divisé en 4 parties : le coin TV, la salle à manger, le coin cuisine, les toilettes et buanderie séparés. Au sol, le carrelage (travertin de marbre en multiformat) est d'origine italienne mais a été acheté à Perpignan. Son prix au départ était exorbitant mais j'ai déniché un lot à un tarif raisonnable. Il avait quelques petites imperfections qui lui donnent, je trouve, un côté un peu plus patiné. Les murs ont été peints à la chaux dans les tons de beige grisé. Les plafonds en bois ont été rehaussés mais nous avons gardé les poutres d'origine. Le bois a été décapé, blanchi et poncé. Les poutres, après décapage, ont été lasurées (lasure couleur taupe achetée chez Castorama). Le canapé en lin beige vient de chez AM.PM. et a été relevé de quelques touches de couleur avec des coussins confectionnés à partir du tissu de la région Les Toiles du Soleil assorti au chemin de table. Le mobilier (meuble TV, table basse et fauteuils) viennent de chez Blanc d'Ivoire. Je trouve leurs patines inimitables ! Le vaisselier, qui était au départ une armoire à fusils de chasse, a été récupéré dans un grenier. Mon mari l'a décapé et patiné en beige. Cassée, la vitrine a été remplacée par du grillage à poule, des étagères ont été placées à l'intérieur et habillées d'un galon en tissu "abécédaire". Ce coin n'a pas d'éclairage direct mais un lampadaire sur pied de Jardin d'Ulysse et une rangée de spots encastrés dans le plafond. Les fauteuils, très confortables, sont propices à la lecture ! Les tableaux au thème "Provence" sont, soit des reproductions, soit des originaux : le gris au-dessus du fauteuil est une œuvre de ma mère, celui à côté de la porte d'entrée, style trompe-l'œil, est du peintre Pascal Cessou. Les poteaux ont été nécessaires car nous avons supprimé une poutre maîtresse. Ils ont été rouillés avec de l'acide pour rappeler l'escalier qui conduit à l'étage. Ce dernier a été confectionné par un ferronnier de la région."

 

 

Sommaire