Visitez la maison de Fred

Naviguez au clavier

Précédent Suivant
Visitez la maison de Fred

En Bretagne, ce n'est pas une lectrice mais un lecteur, Fred, qui nous ouvre grand les portes de son chez lui. Son style déco préféré ? Celui qui fait sourire, amuse, dorlote et apaise. Bienvenue dans une maison à la déco un brin anglaise, souvent espiègle et toujours haute en couleurs ! "J'occupe cette maison depuis sept ans. Avec son voisinage sympathique, c'est un véritable Wisteria Lane des années 1960 ! Mais, au début, ce ne fut pas vraiment le coup de foudre. La maison cubique, avec toit en zinc, caractéristique de la reconstruction après-guerre de Brest, franchement je n'étais pas fan. La présence des chênes et du grand camélia dans le jardin a tôt fait de me convaincre. Quant au nombre de pièces (six !), elles constituaient un sacré terrain de jeux pour créer. Je n'ai pas eu beaucoup de travaux de gros œuvre à faire. J'ai fait appel à des professionnels pour changer la chaudière et les fenêtres. Par contre, toute la déco était à refaire. J'ai opté pour un ponçage de tous les parquets et un voile de verre à peindre sur tous les plafonds, car il y avait des traces qui réapparaissaient malgré les couches de peintures blanches et de la fibre de verre à peindre sur tous les murs. L'idée majeure était de mettre une touche de bleu dans chaque pièce. Très rapidement, chaque pièce a eu sa propre "vocation" et un objet qui donnait le ton comme un porte-manteau violet en plastique pour la chambre, un lustre années 60 pour le salon, des cartes postales bretonnes encadrées pour la chambre d'amis, un lustre années 50 pour la cuisine, etc. Le chantier a duré deux mois. Mes amis et ma famille passaient régulièrement voir l'avancée des travaux. Si les parents au début trouvaient cela parfois un peu trop farfelu, les amis adhéraient et nous aidaient pour les peintures.  Ma maison évolue constamment. Des meubles ont pris de nouvelles responsabilités, tel le vaisselier de Tantine devenu meuble à thé. Mais j'avoue qu'en sept ans je ne me lasse pas encore de mes premiers choix et que je me sens très heureux chez moi. Sa déco est espiègle, et un peu anglaise avec un terrain de golf sur les toilettes, des boites aux lettres pour ranger les aromates dans la cuisine, des plaques de rues, des textes sur les murs, des portes avec des noms de suite... Le tout avec un peu d'Union Jack, des portraits de la reine, des théières à profusion ! Durant ces sept années, le jardin a lui aussi beaucoup changé : entre pousses abondantes, casses avec les tempêtes, envie de certaines plantes, il y a de quoi s'amuser allègrement ! Nous avons pour projet d'agrandir l'étage en empiétant au dessus du garage (quand nous aurons gagné au loto) afin d'avoir une salle de bains plus grande". 
©  Fred Le Duff