Jean Prouvé, un théoricien de génie

Ferronnier à l'origine, Jean Prouvé s'impose dans le milieu de l'architecture. Il développe de nombreux concepts précurseurs tels que le principe du noyau porteur, la structure béquille et le noyau porteur.

Biographie

Date de naissance 08/04/1901
Lieu de naissance Paris
Pays France
Décès 23/03/1984

Jean Prouvé, un forgeron d'art

Jean Prouvé suit les traces de son père, qui n'est autre que l'illustre artiste et cofondateur de l'école de Nancy, Victor Prouvé. Le jeune homme est attiré vers le monde des arts. De 1916 à 1923, il poursuit un apprentissage de ferronnier d'art et intègre les ateliers d'Emile Robert puis Szabo. Ses études terminées, Jean Prouvé ouvre son propre atelier, à Nancy. Il se dote d'un poste de soudure électrique. Cet outil lui permet de travailler des fines tôles d'acier et de créer des structures métalliques. Il élabore, par exemple, sa "chaise inclinable" ou des tables avec un seul pied. Ses créations suscitent l'intérêt par leur style novateur de l'architecte Robert Mallet-Stevens. En 1926, il lui commande une grille d'entrée destinée à la villa Reifenberg, à Paris. En 1928, il fait appel à nouveau à lui pour la conception de plusieurs éléments pour la maison Martel et Goimbel, à Paris. Jean Prouvé intègre, l'année suivante, l'UAM (Union des Artistes Moderne). Il fait connaissance de Le Corbusier et Eileen Gray notamment.

Jean Prouvé et son impact sur l'architecture

La passion de Jean Prouvé pour l'architecture influence fortement la direction de sa carrière. Cet esprit bouillonnant mène des recherches intensives vers un nouveau type de construction : le préfabriqué. Il participe ainsi aux côtés des architectes Beaudoin et Lods à la construction entre autres de la Maison du Peuple de Clichy. En 1939, Jean Prouvé imagine le système à "portiques". Système, qui sera utilisé durant la guerre pour loger de nombreux sinistrés lorrains. Dans les années cinquante, le ministère de la Reconstruction l'engage pour réaliser 12 maisons industrialisées. Elles sont installées à Meudon. Cette commande ne connait, malheureusement, pas de suite. Jean Prouvé n'abandonne pas et poursuit ses travaux. Avec l'aide de son équipe composée de jeunes architectes dont Belmont, Silvy, Nardin et Oudot, il définit le principe du noyau porteur. Ensemble, ils dessinent un bâtiment de 20 étages en béton armé pour la cité universitaire de Nancy. En 1956, Jean Prouvé développe le concept de la structure à béquille. Cette idée lumineuse donne naissance à un chef-d'oeuvre architectural : la Buvette de la Source Cachat, à Evian. Suivent d'autres avancées importantes menées par Jean Prouvé dont la mise au point du mur-rideau ou encore du système de toiture réticulaire à surface variable.

Les oeuvres de Jean Prouvé et leur grand retour

Les créations de Jean Prouvé remportent, dans les années quatre-vingt, le succès tant mérité. Les récompenses pleuvent dont le prix Erasme, le Grand Prix d'architecture et le prix Auguste Perret de l'UIA. Le musée des Arts Décoratifs et l'Institut français d'architecture lui consacrent deux superbes expositions. L'artiste s'éteint en 1984.