La Rochère

La Rochère en un coup d'oeil

La verrerie de La Rochère date de 1475. À cette date, Simon de Thysac acquiert le droit de fonder une verrerie au lieu dit « des Rochiers », en Haute-Saône. Détruit par un incendie en 1595, puis par la guerre de Trente Ans en 1636, le lieu est pourtant systématiquement reconstruit. En 1858, la verrerie est reprise par François-Xavier Fouillot, dont les descendants gèrent aujourd'hui encore l'entreprise. En 1967, les presses manuelles sont remplacées par des presses automatiques. Cette mécanisation, qui entraîne l'augmentation de la productivité et l'amélioration des conditions de travail des artisans, n'empêche pas les verriers de rester fidèles au fameux « fait main, soufflé bouche » qui fait la réputation du lieu. Dès 1970, La Rochère s'ouvre au public, et se transforme en un véritable musée, qui permet à tous de voir les verriers au travail, et de réaliser sur le terrain l'importance de l'artisanat local. Des oeuvres d'artistes verriers y sont également exposées. La Rochère est aujourd'hui le premier site touristique de Haute-Saône et le troisième de Franche-Comté. En 2009, la verrerie a été reconnue « entreprise du patrimoine vivant ».

Site officiel : http://www.larochere.com/