Transformer des objets

Récupérer et détourner des objets de leur fonction initiale, c'est possible ! Voici quelques idées pour se lancer.

Pourquoi détourner et récupérer des objets ?

C'est un vrai jeu très amusant ! Il faut prendre un objet et se demander ce que l'on pourrait bien en faire. Cela crée la surprise de détourner, cela interpelle et intéresse. La récup' et le détournement sont deux démarches totalement différentes mais complémentaires. La différence, c'est que la déco récup' peut se faire sans détournement, dans les brocantes, par exemple, en récupérant de vieux meubles, des objets anciens. Il n'y a pas forcément de démarche créative contrairement au détournement. Celui-ci montre un désir d'étonner, de prendre possession des objets et de leur calquer une personnalité. Pour cela, il faut oublier leur fonction initiale, dissocier la forme et la fonction de départ du meuble, le voir en tant que forme et laisser libre cours à son imagination. C'est un vrai exercice intellectuel ! On peut transformer des ustensiles de cuisine en lampe, retirer les tiroirs d'une commode et en faire une bibliothèque... C'est parfois une question d'audace !

Quels objets peut-on facilement récupérer puis détourner ?

Le détournement peut être quotidien. C'est avant tout une démarche ludique. Prenez un seau de ménage, par exemple, habillez-le de tissu ou de papier journal noué avec de la ficelle et mettez-y un énorme bouquet de fleurs. Vous pouvez aussi détourner des meubles de professionnels de leur fonction initiale comme les anciens billots de boucher. On peut aussi transformer des bouteilles en verre en luminaires. Une récup' et un détournement qui suscitent un certain étonnement concerne les plaques d'égout. Certaines, en fonte, sont magnifiques. Elles ont de belles proportions et on peut très bien en faire une table basse en les nettoyant, les patinant et en y ajoutant des roulettes ! Les détournements sont parfois surprenants et inattendus...

Quels conseils pour les personnes qui souhaitent se lancer ?

Les meubles IKEA sont une bonne base de départ. Certes, ils ne sont pas anciens, mais comme ils sont très basiques, on peut les personnaliser en changeant la couleur, les poignées... Il faut potasser, regarder tout ce que l'on a amassé chez soi, tout le bazar que l'on refuse de jeter depuis des années. Ce n'est pas indispensable d'être bricoleur. Prendre des galets ou de la mosaïque de carreaux cassés pour décorer un sol en ciment ou utiliser des plaques d'ardoise en guise de sets de table sont à la portée de n'importe qui. Le plus, c'est que cette activité ne nécessite pas un gros budget. Parfois, il suffit prendre des choses dans la nature : composer une lampe avec une tige de bambou, des galets pour le pied, une perceuse et de la colle ! Bien sûr, si on monte en niveau en faisant des choses plus sophistiquées... Au départ, il faut essayer, tant pis si c'est raté. Plus on en fait, plus on a envie de continuer. Et on finit par ne plus rien jeter car on espère pouvoir en faire quelque chose un jour !

Conseils "Loisirs créatifs"