Marie : "Travailler le carton, c'est lui donner une deuxième vie"

Marie a profité de son congé parental pour exprimer toute la créativité qui sommeillait en elle. Le matériau de son choix ? Le carton qui prend sous ses doigts les formes les plus suprenantes.

Marie : "Travailler le carton, c'est lui donner une deuxième vie"
© Marie K'rtonne
Depuis quand vous intéressez-vous à la décoration ?
meublechinoisterminé
Meuble chinois © Marie K'rtonne
Toute petite déjà, j'aimais décorer ma chambre. A cette époque, mes seules inspirations étaient la Belle au bois dormant, Blanche-Neige et les sept Nains et Cendrillon. Je vous laisse donc imaginer ma chambre très kitch. Depuis, j'ai toujours gardé cet engouement pour la décoration, mais, mes goûts ont quelque peu changé.

D'où vous vient cette passion pour les meubles en carton ?
Quand j'ai découvert à la télé que l'on pouvait fabriquer des meubles à partir d'un simple matériau de récupération, l'idée m'a tout de suite séduite. J'ai donc acheté un livre pour me lancer. J'ai senti que ce matériau extrêmement malléable allait donner de la liberté à mon imagination. Par la suite, j'ai commis des erreurs qui ont été constructives et j'en commets encore. Avec le carton, on est vite tenté d'aller plus loin. C'est une passion qui, je le souhaite, deviendra une activité professionnelle à part entière. Mélanger plaisir et travail serait pour moi l'accomplissement de quelque chose.


Quelles sont les étapes de création ?
Tout d'abord, il faut dessiner la forme souhaitée sur trois plaques de carton (appelées profils), qui représentent la face, l'intermédiaire et enfin le fond du meuble. On fabrique une ossature interne à l'aide de traverses encochées dans le profil intermédiaire, ce qui permet d'assurer sa solidité, comme la construction des carcasses de bateaux. Une fois les profils assemblés, on habille le meuble de carton. A l'aide de kraft gommé, on jointe les cartons. Puis on passe aux finitions. Personnellement, je préfère l'étape peinture. Pour cela, il faut bien préparer son carton car la peinture ne pardonne pas. Elle fait ressortir les défauts et exige un lissage parfait. Comme le carton déteste l'eau, il faut l'imperméabiliser. Je fabrique donc un enduit cyber fait maison à base de blanc d'Espagne ou d'enduit de lissage. Je ponce pour un résultat impeccable, puis je peins et enfin je vitrifie pour le protéger. Mais pour la déco, on peut aussi utiliser du papier artisanal, de la peinture à effet ou tout autre décoration qui donne du relief. Les possibilités sont grandes. Pour un petit meuble simple avec deux tiroirs, il faut compter au moins 30 heures de travail. Pour un meuble plus complexe et plus grand (avec beaucoup de tiroirs), il faut parfois compter jusqu'à 110 heures, c'est long mais le jeu en vaut la chandelle.
 

Quelles sont vos astuces déco ?
Pour le choix des couleurs, des matières et de la déco en relief, je teste toujours sur un morceau de carton et quand j'applique ma peinture sur le meuble, je commence toujours par le dessous, ça évite les mauvaises surprises.
  

"Toutes les possibilités que peut offrir le carton n'ont pas encore été exploitées."

Qu'est ce que cela vous apporte ?
Depuis que j'ai débuté cette aventure, je ne peux plus m'en passer. On est vite pris au jeu mais on en ressort plus épanoui et plus fort à chaque fois. Pour moi, c'est presque devenu vital car cela me transporte ailleurs et me fait oublier les petits soucis de la vie.

Comment définiriez-vous votre démarche artistique ?
Du simple carton jusqu'à sa transformation, il se passe quelque chose d'un peu magique. Travailler le carton, c'est lui donner une deuxième vie. Et quand le résultat est à la hauteur de l'attente alors on peut dire que le carton a trouvé toute sa noblesse. Reste juste à bousculer les idées reçues quant à sa solidité douteuse. Pourtant, si on suit respectueusement les différentes étapes de fabrication, le carton est très solide et durable. Je pense qu'aujourd'hui, on n'a pas encore exploité toutes les possibilités que peut offrir ce matériau.

bouddha
Bouddha © Marie K'rtonne


Où trouvez-vous vos idées ?
Je regarde beaucoup les émissions de télévision en rapport avec la déco d'intérieur, mais aussi les magazines. L'inspiration peut venir d'un paysage qui me plaît avec ses couleurs et ses reliefs. Cela peut être un contexte, une ambiance, une situation et même un film. Un rien peut déclencher une idée et l'envie d'aller jusqu'au bout. Elle commence à mûrir dans ma tête et continue parfois même pendant que je crée.

Quels sont vos projets ?
J'espère faire de cette passion une activité professionnelle, la transmettre à d'autres en animant par exemple des ateliers pour tous.


 

 

ZOOM SUR UNE CREATION :  Le siège en carton

 

creation
Le siège en carton © Marie K'rtonne

* Etape 1 : Ce siège a été réalisé en carton alvéolaire, carton quadruple cannelure et carton plat. Une ossature interne a été réalisée à l'aide de traverses encochées.
Il faut commencer par découper la forme sur trois plaques de carton, appelées profils.

* Etape 2 : Avec le profil du milieu (intermédiaire), il faut réaliser des encoches sur l'ossature qui vont accueillir des traverses qui seront encochées en leur milieu.

* Etape 3 : On assemble les deux autres profils, la face du meuble ainsi que le fond.

* Etape 4 : On recouvre le tout entièrement de carton pour fermer. 

* Etape 5 : On passe ensuite à la déco et à la vitrification finale avec, de préférence, du vitrificateur aquaréthane. Ainsi le meuble est protégé des éventuels accidents comme les projections d'eau.

 

 En savoir plus : http://www.mariekrtonne.com/

 

 Vous aussi, vous êtes fan de cartonnage ? Témoignez et montrez-nous vos créations.