L'objet du désir : le domino Beauregard

Finis les raccords compliqués entre lés de papier peint. Beauregard imagine un domino innovant, par sa forme, son graphisme et son style. Découvrez plutôt.

© Beauregard
Assemblage de dominos © Beauregard

"Nous avons imaginé un élément modulable et aléatoire qui pourra seul ou à plusieurs créer quelque chose", explique Aurélia Paoli, directrice artistique et fondatrice du Studio Beauregard. Effectivement, ce domino en 50 cm x 50 cm s’encolle directement au mur, comme un lé classique, mais plus facilement. Forcément, les proportions ne sont pas les mêmes. Sa forme et son graphisme apportent immédiatement du relief au mur. Libre ensuite à chacun de l’associer à d’autres modules et de réaliser la déco qui lui plaît. Maison haut de gamme, Beauregard conçoit ses papiers peints sur une presse du XIXe siècle, dans les ateliers d’Offard, à Tours, selon une technique de peinture ancestrale. Aurélia s’inspire des films, des arts, des beaux arts, du temps... Et sa volonté de relier passé et futur transcende ses créations. Beauregard, qui n’a que deux ans, s’est déjà illustré comme référence en matière de revêtements, grâce à ses carreaux de ciment qui ont reçu, cette année, le label de l’Observeur du design pour leur graphisme. "Les carreaux de ciment se déclinent en 9 motifs, 72 couleurs et offrent 2 000 possibilités. Nous cherchons à ce que nos créations répondent au critère d’innovation, de graphisme ou d’utilité et permettent, par ailleurs, le sur-mesure", conclut la jeune femme. Et puisqu'il est question de sur-mesure, la marque vient de lancer ses vitrauxphanies - des vitraux adhésifs - de style Art déco. L'illusion est assurée.
Enfin, en marge du studio de création, Beauregard cultive une partie édition. Sa dernière contribution :  les motifs imaginés pour la collection de coussins d’intérieur de la designer Laure Ardouin. On aime déjà !

Carreaux de ciment © Edilson Lomba-Tavares
Vitrauxphanies chez Beckett, 75009 Paris ©Emmanuelle Lopez/JournalDesFemmes.com