Derrière la porte... du fleuriste Majid

Habituellement, ses bouquets et ses mises en scène florales parlent pour lui. La rédaction a décidé de lui donner la parole pour connaître ses goûts, ses adresses et ses obsessions déco. Rencontre avec Majid Mohammad, artiste fleuriste chez Muse.

© Muse

Perchés sur la butte Montmartre, les 20 m² de la boutique Muse renferment tout l'univers poétique au charme suranné du propriétaire. Le maître des lieux ? Le fleuriste Majid Mohammad. Incontournable dans l'univers floral, il est aussi une valeur sure de la scénographie des défilés de mode ou de l'aménagement de nombreuses vitrines de boutique. Effectivement, après une enfance en Iran, biberonné aux bouquets que sa mère installait partout dans la maison familiale, et un début de carrière à Téhéran, c'est à Paris que Majid pose ses valises et commence sa carrière française. Les créateurs Ann Demeulemeester, Kris Van Assche ou encore John Galliano sont parmi les premiers à qui il tape dans l’œil. S'en suivent des collaborations avec Cartier, Dior, Van Cleef & Arpels ou la réalisation de bouquets pour les vitrines Margiela, Tabitha Simmons ou Courrèges. Dans son antre ou sur les défilés, la poésie de ses bouquets opère et séduit. Fleurs fraîches, sauvages, champêtres, branches aux fruits en éclosion et plantes tombantes se mélangent dans des vases et contenants originaux chinés au gré des pérégrinations et des chines du fleuriste qui a fait de sa boutique un véritable cabinet de curiosités. Bustes en plâtre, pare-feu de cheminée en bronze, colonnes architecturales, meuble de dentiste et vases Napoléon III ou en cristal de Murano se côtoient sans heurt et créent cette ambiance si particulière que nous aimons et qui crée chez nous l'envie d'en savoir plus sur cet artiste floral. Ce que nous avons fait.

L'une des créations poétiques de Majid © Muse

Quels sont les objets sur votre wishlist de rentrée ? Des objets chinés aux puces de Saint-Ouen ou de Montreuil comme des tableaux du XIXe siècle ou des statues en marbre italien.

Quel est le pire faux-pas en déco ? Tomber dans le kitsch et l'excès.

Quelle est la tendance déco que vous ne pensez jamais adopter ? Le style contemporain. Je le trouve trop simple et trop froid. Il manque de spontanéité et ne suscite pas d'émotion immédiate ce qui le rend complexe.

Votre obsession déco du moment ? Des vases des années 1950 ! Mais ils sont difficiles à obtenir et souvent coûteux.

Un lieu, resto, bar, boutique dont vous appréciez la décoration ? L'hôtel-restaurant Le Pigalle, j'aime son style moderne-chic et les photos qui ornent les murs.

Un hôtel restaurant au cœur du 9ème arrondissement de Paris © Le Pigalle

Etes-vous plutôt maison ou appartement ? Maison ! Il y a plus d'espace.

Salon ou chambre ? Salon, pour moi c'est un espace de détente et de convivialité.

Cuisine ou salle de bains ? Salle de bains, parce que c'est le lieu de détente par excellence !

Quelle est l'objet déco, meuble ou accessoire préféré chez vous ? Une statue datant de la fin du XIXe siècle d'une école d'art italien, trônant sur une colonne style Napoléon III.

Pouvez-vous nous citer un designer ou un créateur que vous appréciez ou que vous venez de découvrir ? Le créateur Mathias Kiss et ses miroirs froissés, c'est tellement design ! J'aime ces créateurs qui revisitent les objets de notre quotidien.

Le miroir a plusieurs facettes avec Mathias Kiss © Alexandre Guirkinger

Une marque déco que vous aimez ? Astier de Villatte. Il est l'un des rares céramistes à avoir installé son atelier de fabrication à Paris. Ses créations art de la table en porcelaine blanche sont superbes, très chic. Les moulures ne sont pas sans rappeler les assiettes d'autrefois.

Si vous aviez un budget illimité dans une boutique, de laquelle s'agirait-il ? Le Bon Marché, j'y achèterais tout !

Un compte Insta pour s'inspirer ? Celui de John Galliano.

Votre hashtag du moment ? #Automne. J'adore cette saison.

L'Alocasia, plante tropicale © Gurcharan Singh

Qu'est-ce que vous mettriez sous cadre ?  Des feuilles de plantes exceptionnelles comme l'Alocasia, elles sont sublimes ! 

Portrait chinois façon déco (si vous étiez...) :

Une couleur ? J'aime toutes les couleurs, et pour chacune il y a des nuances plus belles que d'autres. J'ai une préférence pour les couleurs vieillies, passées... Mais puisqu'il faut trancher, je dirai le bleu ciel.

Une matière ? Le bois, c'est un matériau noble et naturel. J'aime ce qui a un rapport avec la nature, je travaille tous les jours avec elle.

Un objet iconique ? Une tête sculptée d'Hermès le messager des Dieux.

Une fleur ? La tulipe, c'est une fleur à la fois graphique et champêtre. Elle donne l'impression de danser et de bouger en harmonie avec la lumière et les bouquets.

Une plante ? La fougère, c'est d'ailleurs le logo de ma boutique Muse. C'est une plante ancienne, j'adore sa couleur verte unique.

Une senteur ? Le parfum de la tubéreuse.

Un lieu ? Ma boutique, c'est mon refuge, un lieu de détente. Je suis entouré de fleurs, d'odeurs et de couleurs, c'est très apaisant.

Majid, dans sa boutique à Montmartre © Muse