La déco rejoue ses classiques

Velours, dorures, marbre coloré... Nos intérieurs s'emparent des codes d'un nouveau luxe décoratif, inspirés du style Second Empire mais largement réactualisés. Pour une déco qui change (enfin !).

© Elodie Rothan

Comme en mode, la déco est un éternel recommencement. Après s'être beaucoup inspirée des styles scandinave et vintage, la décoration regarde à nouveau dans le rétro mais en dépassant les années 1950 à 1970. Depuis cette machine à remonter le temps que sont les tendances, arrêtons-nous quelques décennies avant, durant la seconde moitié du XIXe siècle, pendant le Second Empire. La décoration s'empare des codes de cette période pour décliner un nouveau style précieux, esthétisé, dans une ambiance très "fin de siècle". Evidemment, il ne s'agit pas de reproduire dans son appart' le décor authentique d'un salon Napoléon III mais de s'en inspirer, tout en jouant avec les codes et les styles - ce fameux mix and match devenu aujourd'hui le maître-mot d'une déco réussie. Mélange de précieux et d'urbain, de moderne et de classique, l'ambiance recherchée serait celle d'un pied-à-terre de dandy, esthète et fantaisiste, à base de velours, satin, dorures et couleurs profondes. Décryptage de ce nouveau baroque décalé.

Le velours

Cela ne vous aura pas échappé, le velours signe son grand retour en déco. Canapés, fauteuils, rideaux et coussins s'habillent de finitions douces et veloutées, plus ou moins brillantes selon le fil choisi, et apportent une touche d'élégance, Mais pour ne pas tomber dans le trop classique, les lignes des assises en velours se font modernes et épurées comme chez Gubi, Kann Design, Normann Copenhagen, RED Edition... En témoigne l'hôtel Le Roch, récemment décoré par Sarah Lavoine, au salon velouté à souhait.

Pour ceux que le velours rebuterait, quelques textiles placés ça et là peuvent faire l'affaire : rideaux et coussins sont parfaits pour créer une ambiance chaleureuse. Les tentures en velours pourront aussi être utilisées pour remplacer une porte, séparer des espaces ou fermer un placard, tout en créant un effet théâtral assumé.

Canapé en velours Normann Copenhagen (Maison&Objet sept. 2016) © Camille Plessis/Journal Des Femmes
Canapé Sasha en velours d'AM.PM. © AM.PM.
Fauteuil en velours par Maison Bensimon © Bensimon

Le doré

En 2013, le cuivre était omniprésent sur nos objets et témoignait d'un renouveau pour les métaux en décoration. Aujourd'hui, ce métal rose tend à être supplanté par le laiton, cet alliage de cuivre et de zinc qui imite parfaitement la dorure mais en bien moins cher ! Idéal donc pour remplacer la feuille d'or, fragile et onéreuse, et pour apporter ce je-ne-sais-quoi de luxueux à un objet, un luminaire ou un meuble, par son piétement par exemple.

Côté textiles, le fil Lurex, à l'aspect métallique, donnera cette subtile touche dorée à une housse de coussin, une nappe ou des voilages.

Nappe "Paillettes" Gold © Le Jacquard Français

Le marbre coloré

Il y a trois ans, le marbre réapparaissait sur les pièces de mobilier et d'arts de la table. La tendance marbre se déclinait alors en blanc. Depuis l'hiver dernier, ce matériau noble continue à se démocratiser en version colorée, du vert au rouge, en passant par le noir, le marron et le gris. Tables basses, plateaux de buffets, plats de service, vases, bougeoirs ou encore luminaires s'habillent de ses élégantes nervures antiques et baroques, tout en conservant des lignes sobres et contemporaines.

Table basse Gamfratesi en marbre marron et laiton, chez Home autour du monde © Bensimon
Table basse Excentric par Cédric Ragot, en marbre de Carrare blanc et marbre gris Marinacée © Roche Bobois
Bougeoirs Cassiopée par Margaux Keller, en marbre gris et blanc © Roche Bobois
Table basse Marble, en marbre bordeaux © Ferm Living

Les couleurs sombres

Noir, gris anthracite, bleu marine, kaki, brun, bordeaux... Les teintes foncées habillent les murs, que ce soit avec de la peinture ou du papier peint. Par leur profondeur, elles donnent aux pièces l'effet cocon et feutré d'une antichambre et apportent une ambiance sophistiquée.

Peinture et papier peint noirs © Cécile Debise/Journal Des Femmes
Un bureau peint en noir © Elodie Rothan