Pour ou contre... le maximalisme en déco ?

Opposé au minimalisme et à la sobriété, le maximalisme prône une décoration chamarrée, chargée en motifs et en objets. De quoi faire débat, alors pour ou contre ?

© Ikea

POUR. Le minimalisme, on en a soupé ! Depuis une dizaine d'années, le minimalisme, porté par les ambiances zen d'une part et le style scandinave d'autre part, est absolument partout. Des appartements de blogueuse sur Instagram aux moodbard de Pinterest, des campagnes des plus grandes marques d'ameublement aux créations des designers, les lignes épurées côtoient les ambiances monacales. Ce qui nous a séduit au début - la sobriété, le less is more, les couleurs poudrées - finit par sérieusement lasser tant les atmosphères minimales sont difficilement renouvelables.

Le maximalisme est une parfaite alternative et invite donc à une richesse et une opulence bienvenues. Souvenirs de vacances, motifs patchwork, atmosphère cabinet de curiosités, papier peint fleuris, panoplie gypset, déco seventies, touches Art déco... Le maximalisme permet toutes les excentricités et offre une palette de choix d'ambiances plus large que le minimalisme blanc et édulcoré. Alors que le style minimal ne pardonne pas l'accumulation et un certain désordre, une décoration plus riche et chamarrée se veut plus incarnée et est plus pratique à vivre au quotidien. Parce que nous ne vivons pas dans une photo carré postée sur Instagram où tout a une place définie, un intérieur coloré, fait de mix and match et d'objets en tout genre est souvent plus à l'image de ceux qui y vivent qu'une ambiance dépourvue d'objets personnels et d'une identité forte.

Peau de bête, mobilier contemporain et luminaires néon rétro : une ambiance maximaliste maitrisée © Cécile Debise/Journal Des Femmes

CONTRE. Si la déco minimaliste plait tant et s'est imposée incontournable il y a des raisons. Intemporelles, faciles à vivre et lumineuses, les ambiances sobres sont également la base parfaite d'une déco qui peut évoluer avec le temps. À l'inverse, une décoration dans un style maximaliste est beaucoup plus engageante et moins pérenne. Risquée, une déco très affirmée et chargée exige de la dextérité et de la maîtrise. Styles, couleurs, motifs, harmonie, il faut savoir jongler avec tout ce qui constitue une ambiance maximaliste. Sans compter qu'une déco très marquée est peu évolutive et peut donc lasser quand on y vit au quotidien. 

L'AVIS DE LA RÉDAC'. Comment souvent en décoration, l'idéal se trouve dans le compromis. Si vous aimez les ambiances très chargées, colorées et empreintes d'un style fort, pourquoi ne pas garder cette atmosphère pour une pièce en particulier ? Une bibliothèque, un bureau, un couloir qui fait le lien entre plusieurs espaces, à vous de choisir un lieu où exprimer toute votre créativité et votre amour pour l'ostentatoire. En effet, un intérieur entièrement dans le style maximaliste peut vite être étouffant. Aussi, partir d'une base neutre et intemporelle aux murs et au niveau du mobilier permet de l'excentricité et de l'audace concernant les accessoires. 

Les toilettes, lieu idéal pour laisser parler sa créativité et son amour de l'ostentation © Cécile Debise/Journal Des Femmes
Rayures, zèbres, briques : on mixe habillement les motifs © Bemz
Avec la collection Spridd, l'enseigne mise sur une atmosphère chamarrée © Ikea