Chindogus : mais à quoi ça sert ?

Naviguez au clavier

Précédent Suivant
Exposition chindogu Foire d'Automne

L'art japonais du Chindogu consiste à créer des objets répondant à un besoin mais parfaitement inutilisables au quotidien. Tout sauf pratiques, ces gadgets prêtent également à sourire (voire à rire !) tant ils sont fantaisistes. Cet art japonais apparaît comme une véritable philosophie et est régit par dix commandements définissant ce que doit être un chindogu. Jusqu'au 2 novembre, Foire d'Automne, à Paris, présente plus de 60 chindogus, tous plus fous les uns que les autres. Il doit être inutile, artisanal, rebelle et gratuit, il échappe ainsi à toute logique de marché. Mais il doit également être familier et universel, c'est-à-dire que sa destination doit être évidente pour tous. Un chindogu doit être fait sérieusement, l'humour s'en dégageant n'étant qu'une conséquence involontaire d'une démarche rigoureuse. Et enfin, il doit être neutre et consensuel, c'est-à-dire qu'il ne doit heurter aucune sensibilité ou conviction. Voilà un chindogu spécialement conçu pour les personnes esseulées. Marre des amoureux qui se blottissent sous leur parapluie lorsqu'il fait mauvais temps ? Optez pour le parapluie pour célibataire !
©  Foire d'Automne