Travail dominical : nouveau revirement pour les magasins de bricolage

Le Journal Officiel a publié, samedi 8 mars, le décret du ministère du Travail autorisant, dès le lendemain de sa publication, les enseignes de bricolage à déroger au repos dominical de façon permanente.

Travail dominical : nouveau revirement pour les magasins de bricolage
© Fotolia

Signé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre du travail Michel Sapin, le décret ajoute "les commerces de détail du bricolage à la liste des catégories d'établissements bénéficiant d'une dérogation de droit en matière de repos dominical en application de l'article L. 3132-12 du code du travail". Il reprend de fait le décret du 30 décembre 2013 en lui suppriment sa mention temporaire. Le 12 février, le Conseil d'Etat avait estimé qu'il "existait un doute sérieux sur la légalité" de ce décret autorisant temporairement l'ouverture dominicale, et suspendu son exécution. Les magasins de bricolage persistaient cependant à ouvrir le dimanche. Jean-Claude Bourrelier, PDG de Bricorama, n'a pas caché sa joie : "Je suis heureux, soulagé, pour les collaborateurs, les collaboratrices, ils vont pouvoir enfin faire des plans, travailler sereinement", a-t-il déclaré. Comme Bricorama, Leroy Merlin se déclare "forcément soulagé que l'engagement du Premier ministre de republier rapidement un décret ait été tenu". Si les enseignes de bricolage se réjouissent quant à la parution du décret, les syndicats du commerce n'en démordent pas et se sont empressés d'annoncer qu'ils déposeraient un nouveau recours devant le Conseil d'Etat. Affaire à suivre...