Béton ciré : démêler le vrai du faux

Envie d'un sol en béton ciré dans votre salon ? Ou de refaire votre plan de travail avec ce matériau ? Pour vous aider dans votre prise de décision, tordons d'abord le cou aux idées reçues sur ce revêtement qui convient à toutes les pièces de la maison.

© Mercadier

Le béton ciré est difficile à appliquer

FAUX. Le béton ciré peut être appliqué par tous. Un particulier qui souhaite réaliser un ouvrage pourra le faire sans difficultés, à condition de se renseigner suffisamment au préalable. Il existe des fiches techniques, tutoriels, vidéos et des conseils délivrés en boutiques ou chez des distributeurs qui permettront un bon accompagnement à toute personne un tant soi peu bricoleuse voulant poser du béton ciré. Cependant, pour un projet de large surface de sol en béton coulé, il est recommandé de suivre une formation. Dans tous les cas, il est important de toujours suivre ces quatre étapes :

  • application d'une couche primaire sur le support,
  • pose du béton ciré en deux ou trois couches suivant l'épaisseur et les techniques d'applications du produits (taloché ou coulé),
  • respect du temps de séchage,
  • ajout de finitions adaptées à l'ouvrage en deux étapes (l'imprégnateur ou bouche-pores et le vernis de protection).

On peut appliquer du béton ciré seul, sans l'aide d'un professionnel

VRAI. Tout bon bricoleur peut réaliser son béton ciré. Mais la réussite de l'application dépendra beaucoup des informations communiquées par le fabricant pour ajuster les préparations, épaisseurs et finition du produit béton ciré. D'où la nécessité de bien se renseigner et d'être accompagné en amont des travaux !

Béton ciré coulé, coloris Sphinx par Mercadier © Mercadier

Le béton ciré convient aux salles de bains et cuisines

VRAI. Il est possible d'utiliser le béton ciré dans les pièces d'eau (salles de bains et cuisines), pourvu que les supports soient stables, résistants et cohésifs, en rénovation comme en neuf. En fonction de l'ouvrage, il suffira de bien définir les préparations spécifiques préalables à la pose et les finitions nécessaires.

Le béton ciré ne convient pas à un usage extérieur

FAUX. Ce matériau s'utilise aussi bien en intérieur qu'en extérieur, sur une terrasse, un escalier ou pour un muret de séparation par exemple. Il y a cependant des précautions à prendre pour un usage outdoor. Il faut respecter les règles du document technique unifié (DTU). La construction d'une terrasse doit ainsi observer des règles d'écoulement précises : le support ne doit pas être totalement plat et droit mais légèrement incliné pour favoriser le ruissellement et l'évacuation de l'eau. Un béton ciré s'appliquera donc à la taloche pour éviter l'effet auto-lissant du béton coulé. L'épaisseur d'un béton ciré en extérieur devra être un peu plus importante - environ 3 mm, alors qu'elle est d'1 mm pour un béton mural décoratif et de 2 mm pour des ouvrages plus techniques (plan de travail, douche, sol de salle de bains et de cuisine).

Le béton ciré ne s'applique que sur le sol

FAUX. Il s'applique aussi bien sur des surfaces horizontales (sol et plan de travail) que sur des surfaces verticales, puisqu'on peut en recouvrir les parois intérieures d'une douche. Mobilier, escaliers, sols et murs : tout convient au béton ciré !

Le béton ciré peut être posé sur du carrelage

VRAI. Et ce, sans dépose préalable des carreaux. C'est donc un matériau idéal en rénovation. Dans un premier temps, il faut vérifier l'état du support : le carrelage doit être stable, résistant et cohésif pour assurer une tenue correcte et pérenne du béton ciré. Pour les joints de carrelage, il est important d'appliquer une couche primaire avant le béton ciré pour bloquer la différence de porosité entre les carreaux et les joints. Lorsqu'on a affaire à des joints creux sur son sol, il est toujours possible de réagréer afin de retrouver un support plan et de mieux étaler le béton. Pour une surface murale carrelée, on ajoutera également une préparation primaire pour un rendu lisse et plat avant la mise en oeuvre du béton ciré.

Béton ciré coloris Shadow par Mercadier © Mercadier

Le béton ciré est poreux à la base

VRAI. Il y a plusieurs étapes dans l'application du béton ciré. Dans un premier temps, on prépare le support avant d'appliquer le matériau, qui est alors poreux car non protégé. Dans un second temps, on ajoute donc une protection spécifique composée d'un bouche-pores et d'un vernis pour rendre le béton ciré hydrofuge et anti-taches.

Le béton ciré sèche vite

FAUX. Comme il s'agit d'un revêtement d'une certaine épaisseur, il convient de respecter un temps de séchage minimum avant d'ajouter les couches protectrices. Globalement, de la préparation du support à la mise en oeuvre du béton, jusqu'aux finitions, le délai varie entre 7 et 10 jours. Même si la matière semble sèche au toucher, il faut attendre le séchage complet à cœur avant d'étaler les protections.

Le béton ciré est toujours gris

FAUX. Aujourd'hui, la palette de couleurs de ce produit est variée, allant du gris (bien sûr !) au brun, en passant par le blanc, le beige, le taupe. Le fabricant Mercadier, par exemple, propose 72 teintes de béton ciré.

Le béton ciré coûte cher

VRAI. Il représente certes un coût si on fait réaliser la pose par un artisan, notamment pour une petite surface comme un plan de travail. Bien se renseigner pour réaliser soi-même son projet béton ciré peut donc s'avérer plus économique.

Le béton ciré se fissure

FAUX. Le béton ciré est un mortier dont l'épaisseur varie entre 1 mm et 3 mm ce qui, a priori, n'engendre pas de fissure. De tels défauts apparaîtront si le support a été mal préparé et qu'il n'est pas stable, résistant et cohésif. Si le support est instable, le béton ciré suivra les même évolutions et se dégradera plus rapidement. En cas de béton ciré dégradé (présence de fissures, problème de support) et/ou mal posé (mauvais respect du temps de séchage, épaisseur mal gérée), il faut d'abord faire un diagnostic de l'état de dégradation, qui permettra de voir si l'on peut déposer ce revêtement et procéder à une nouvelle application. 

Le béton ciré s'entretient facilement

VRAI. Dès lors que l'on utilise des produits non agressifs pour le béton ciré ou qui abîmeraient prématurément le vernis. Au quotidien, on évitera donc les produits un peu trop corrosifs comme les anti-calcaires et l'eau de Javel, et on privilégiera les produits dits verts. Au bout de quelques années, on peut aussi envisager une réfection du vernis, après nettoyage et léger ponçage.

(Merci à Nathalie, formatrice chez Mercadier, pour ses conseils)