Limpide résine

Cette maison de village, sombre et exiguë, a été entièrement métamorphosée en une demeure aérée, lumineuse et ouverte sur le jardin. Une réalisation orchestrée par l'architecte Maurice Sauzet et la décoratrice Cécile Deruelle. Sur tout l'étage, un sol en résine "kaki" révèle un des aspects les plus étonnants de cet intérieur. Sa surface réfléchissante donne une sensation de fluidité et de confort tout en marquant un esthétisme fort. Voir le reportage
©  Elodie Rothan