Nettoyer du jonc de mer

Le jonc de mer est un revêtement de sol naturel composé de fibres de plante aquatique. Son origine végétale en fait un choix écologique, et son tissage en torsades, en dés ou en chevrons lui confère un aspect à la fois brut et travaillé très décoratif. Si vous avez craqué pour un sol en jonc de mer, voici quelques astuces à connaître afin de l'entretenir comme il convient.

Nettoyer du jonc de mer
© Dominique C.

Entretenir le jonc de mer au quotidien

Le jonc de mer ne nécessite pas d'exigences particulières au quotidien. Il suffit de passer l'aspirateur deux à trois fois par semaine. Pour vous débarrasser des particules de poussière plus incrustées, appliquez une serpillière mouillée (sans produit, simplement humidifiée à l'eau) sur la surface. Le nettoyage à la vapeur convient bien aussi. Cet entretien contribue à conserver à la matière toute sa souplesse et son brillant.

Sachez que le sol en jonc de mer a tendance à moisir dans une pièce insuffisamment aérée, alors pensez à ouvrir vos fenêtres le plus souvent possible.

Bon à savoir : ne versez jamais d'eau dessus. Vous pouvez humidifier, mais pas nettoyer à grande eau. Tout contact important avec du liquide provoque un rétrécissement des fibres (et donc du tissu) et crée des auréoles disgracieuses.

Agir dans l'urgence pour nettoyer le jonc de mer abîmé

Comme on l'a dit, l'eau est plus une ennemie qu'une amie pour le jonc de mer. Si vous faites malencontreusement tomber un verre de vin ou d'eau sur votre sol, épongez sans attendre. Inutile de frotter. Ensuite, utilisez un sèche-cheveux sur la zone mouillée.

Pour le vin ou toute autre substance que de l'eau, épongez d'abord puis frottez la tâche avec une brosse douce ou un chiffon imbibée d'un mélange d'eau et de citron, d'eau de javel ou du vinaigre blanc. N'oubliez pas de bien sécher. Contre les moisissures, adoptez ce traitement : du vinaigre blanc additionné de quelques gouttes d'arbre à thé, aux propriétés fongicides bien connues.