Le carreau de ciment, un revêtement à la fois rétro et tendance

Les carreaux de ciment, avec leurs motifs géométriques, fleurs et arabesques, ont le vent en poupe. Ils apportent à notre déco un petit air rétro ensoleillé. Mises en scène.

Apparus pour la première fois lors de l'Exposition universelle de Paris en 1867, les carreaux de ciment se dressent comme alternative à la pierre ou au marbre. Et s'ils se sont faits plus discrets durant quelques temps, les voilà de retour dans nos intérieurs. Depuis leur création jusqu'à nos jours, le procédé de fabrication reste inchangé. Mélange d'eau, de poudre de ciment, de marbre et de pigments, les carreaux de ciment demeurent de facture artisanale. Ils passent ensuite sous presse, pour finalement sécher à l'air. Comme à l'époque, leur graphisme reste souvent d'inspiration néo-gothique d'où le cachet authentique qui s'en dégage.

Résistants et faciles d'entretien, les carreaux de ciment se posent encore très souvent dans les salles de bains, sur l'intégralité d'un ou plusieurs murs, en frise ou encore au sol dans un couloir. Désormais, on les trouve aussi dans les cuisines, les salons, les toilettes, et ils recouvrent parfois même le mobilier. En revanche, leur porosité exige un traitement particulier, notamment dans les pièces d'eau, où ils sont imperméabilisés. Suivant l'ambiance à créer, on le mariera avec des matériaux bruts et naturels ou bien, au contraire, avec des éléments modernes et des couleurs vives. Démonstration.