Carreaux de ciment : ce qu'il faut savoir pour les poser et les nettoyer

Les carreaux de ciment constituent une solution de choix pour donner une touche d'élégance à votre maison et embellir le sol de toutes les pièces. Par exemple dans la salle de bains ou en crédence, dans la cuisine. Découvrez comment les choisir, les poser et les entretenir.

Carreaux de ciment : ce qu'il faut savoir pour les poser et les nettoyer
© Elodie Rothan

Comment choisir des carreaux de ciment ?

Avant de se lancer dans la pose de carreaux de ciment dans toute la maison, certaines étapes sont nécessaires. Tout d'abord, il est important de bien choisir ses carreaux. Outre le format, la dimension et les motifs, pensez à choisir des modèles résistants, qui contiennent une quantité de ciment élevée. Notez aussi que plus un carreau est grand, plus il sera fragile, en particulier au moment de sa manipulation. Pour éviter les mauvaises surprises, vérifiez son épaisseur (au moins 16 mm). 

Les carreaux de ciment peuvent être posés dans toutes les pièces intérieures, au sol comme au mur. Ils sont en effet protégés de l'humidité et des taches grâce à une cire. Assurez-vous tout de même que ce type de carrelage convient à l'espace que vous souhaitez carreler (fréquence de passage, risques de chutes, taux d'humidité très élevé). Dans une cuisine par exemple, notamment pour une crédence, assurez-vous que les carreaux soient traités correctement car entre les projections répétées d'eau, de graisses et autres éclaboussures, ils risquent d'être soumis à rude épreuve. Attention néanmoins car les carreaux de ciment résistent mal aux projections de graisses chaudes, qui risquent de marquer la surface. 

Pour une pose en extérieur, les carreaux de ciment bénéficient désormais de traitements qui leur permettent de résister au gel et à la pluie. Privilégiez tout de même des endroits où l'eau ne stagne pas trop, et optez plutôt pour des carreaux "granito", c'est-à-dire qui contiennent des grains de marbre, plus résistants. Sachez néanmoins que certaines couleurs risquent de passer au soleil, c'est particulièrement le cas des bleus, des verts et des gris-vert. 

Calculez ensuite la superficie de la pièce et déterminez le nombre de paquets de carreaux nécessaires (aidez-vous de nos calculatrices déco). Pensez à toujours inclure quelques carreaux supplémentaires pour faire les raccords et dans le cas où l'un d'entre eux est cassé. Vous pouvez d'abord placer les carreaux de ciment sur le sol pour visualiser leur emplacement, puis tracer des lignes depuis les angles jusqu'au milieu de la pièce, afin que l'ensemble soit droit et centré.

Poser des carreaux de ciment : les étapes

Contrairement aux idées reçues, poser des carreaux de ciment est une procédure relativement simple. Il s'agit de respecter les étapes et d'être méticuleux, pour éviter les erreurs, difficilement rattrapables. Les carreaux de ciment se posent par double encollage épais et uniforme sur une chape régulière, plane, parfaitement sèche (des remontées d'humidité risqueraient de provoquer des dépôts blanchâtres à la surface) et bien nettoyée. 

  • A l'aide d'un peigne à larges dents, appliquez le ciment-colle sur la surface à carreler ainsi qu'au dos des carreaux, en couche épaisse et régulière (compter à peu près 4 mm).  
  • Positionnez les carreaux à la main sans marteler, en laissant un espace d'environ 2 mm entre chaque pour faire les joints. N'utilisez pas de croisillons pour les espacer, plus l'intervalle est grand plus il risque d'être irrégulier et l'harmonie de dessin pourrait en souffrir.
  • Quand tous les carreaux sont posés et que le mortier-colle est sec, nettoyez le sol abondamment à l'eau.
  • Appliquez le ciment-joint entre les carreaux à l'aide d'une spatule, en prenant soin de nettoyer immédiatement le surplus avec un chiffon humide.
  • Appliquez ensuite le ciment-joint entre les carreaux à l'aide d'une spatule, en évitant de trop mordre sur le dessin. Attention : n'utilisez jamais de ciment teinté, il risquerait de tacher les carreaux. Nettoyez immédiatement le surplus à l'aide d'un chiffon ou d'une éponge humide.
© Mosaic Del Sur

Traitement des carreaux de ciment

Une fois posés, les carreaux de ciment doivent être traités, notamment contre les taches et l'humidité. On va donc appliquer à la surface un produit hydrofuge et oléofuge dit "bouche-pore", en cire ou semi-liquide, qui va venir former une couche protectrice imperméabilisante. Il est conseillé d'attendre une dizaine de jours, le temps que le ciment-colle soit parfaitement sec. Appliqué trop tôt, le traitement risquerait d'enfermer l'humidité sous la dalle, entrainant la formation de tâches à la surface des carreaux.

Commencez par nettoyer les éventuels résidus de ciment à l'eau avec une serpillère (n'utilisez surtout pas de détergent abrasif). La cire bouche-pore s'applique en couches fines à l'aide d'un pinceau ou d'un rouleau jusqu'à saturation du carreau. Attention toutefois à ne pas l'appliquer en excès car le produit non absorbé risque de marquer la surface en séchant. Au besoin, faites un test sur un carreau non posé pour évaluer sa capacité d'absorption. Espacez chaque couche de 24 heures.

Entretenir et nettoyer des carreaux de ciment

L'entretien courant se fait à l'eau, ou à l'aide d'un mélange d'eau et de savon noir. En cas de tache importante qui ne peut être enlevée avec un simple coup d'éponge, vous pouvez avoir recours à une éponge grattante mais n'utilisez jamais ni chlore ni détergent acide ! Vous pouvez ainsi frotter la tache jusqu'à sa disparition. Il est aussi conseillé d'appliquer régulièrement une cire, pour protéger les carreaux de ciment et rehausser les couleurs. 

Carreaux de ciment : quel prix ?

Tout dépend bien sûr de la surface à recouvrir, mais sachez que le prix dépend aussi du motif et de la quantité de couleurs (plus il y a de couleurs plus le prix grimpe). Comptez à titre indicatif entre 72€ et 78€/m2 (hors taxe) pour 2 couleurs. 

L'histoire des carreaux de ciment

Les premiers carreaux de ciment furent présentés dès 1867 à Paris par l'entreprise Garret, Rivet et cie. Ils étaient décrits comme un carrelage résistant. Notons que les carreaux de ciment ne nécessitent pas de cuisson. Les dessins présents sur les carreaux étaient majoritairement des formes géométriques ou végétales, inspirées par le Moyen-Âge et le style néo-gothique. Ces carreaux se sont beaucoup développés en Espagne où ils ont rencontré un joli succès. Puis ils ont longtemps été boudés au profit des parquets pour faire aujourd'hui un retour en fanfare.

Merci à Pedro Pinar Miro (www.pinarmiro.fr), et à Marie Elion chez Mosaic Del Sur (www.carreauxmosaic.com), pour leurs conseils.