Quel parquet choisir pour la cuisine ?

Vous aimez le charme incomparable du parquet ? Attention à bien le choisir car le sol d'une cuisine est souvent mis à rude épreuve. Type de bois, finition, pose… Nos conseils pour faire les bons choix.

Quel parquet choisir pour la cuisine ?
© Leroy Merlin

Dans une cuisine, le sol est souvent malmené : éclaboussures, chocs, taches de gras, de vin, de café, passages répétés… C'est pourquoi on privilégie généralement le carrelage, moins fragile et facile à nettoyer. Votre parquet risque de souffrir, il faut donc bien le choisir.

Quel type de parquet dans une cuisine ?

Massif, contrecollé, stratifié… Aujourd'hui le choix au rayon parquet est vaste, mais c'est surtout le type de bois et la finition qui feront la différence sur sa durée de vie.

  • Quel type de bois choisir ? Dans une cuisine, on choisira plutôt un bois dur, comme le chêne, le hêtre ou encore l'acacia, très résistants face aux chocs et aux passages répétés. Certaines essences exotiques (le merbau, l'iroko ou le wengé) sont elles aussi intéressantes, mais attention aux bois foncés sensibles aux rayures et à l'usure.  
  • Quelle finition ? En général, on opte pour du parquet vitrifié ou huilé. Un vernis protège mieux des taches car il forme un film protecteur en surface, mais il aura tendance à se rayer et à marquer plus facilement. Dans une cuisine, mieux vaut choisir un parquet huilé, qui garantit une excellente résistance aux salissures et à l'humidité. Autre atout : si le bois est taché ou détérioré, on pourra facilement poncer et re-huiler les parties abîmées.
  • Parquet stratifié. Aujourd'hui, on trouve de belles imitations bois. Faciles à entretenir, les parquets stratifiés offrent eux aussi une bonne résistance mais ne pourront pas être rénovés en cas de dommages.

Quelle pose de parquet choisir ?

Dans une cuisine, on choisira plutôt une pose collée. Plus durable, elle assure aussi une meilleure étanchéité, un bon point dans cette pièce. Avec un parquet flottant, on prendra soin de faire courir un joint en silicone le long des plinthes pour éviter les infiltrations d'eau. Le bois étant un matériau vivant, il travaille. C'est pourquoi on laisse généralement ce qu'on appelle un jeu de dilatation le long des murs, ce qui le rend plus souple mais moins étanche.  

© Castorama

Protéger et entretenir le parquet dans une cuisine

Un traitement spécifique en plus de celui déjà réalisé par le fabricant n'est, en général, pas nécessaire. Sur un parquet huilé, on peut cependant remettre une légère couche d'huile d'entretien après la pose, pour réparer d'éventuelles rayures ou petits accrocs.

Au quotidien, nettoyez les taches immédiatement pour éviter qu'elles ne marquent le bois. Chaque semaine, appliquez au moment du ménage, à l'aide d'une serpillière, un savon d'entretien spécial parquet qui va régénérer sa couche d'huile. Enfin, dès que votre parquet montre des signes d'usure et devient mate, il est conseillé d'appliquer de nouveau une couche d'huile protectrice.

Quel prix ?

Le coût dépendra bien sûr de la surface de votre cuisine et du bois choisi. A partir de 20 euros/m², les prix peuvent s'envoler jusqu'à plus de 150 euros. Comptez entre 30 euros et 50 euros/m² pour un parquet en chêne. Ensuite, des critères comme la sophistication de la finition, ou encore la facilité de pose, pourront faire grimper la facture.

(Merci à Alexandre Rondeau, chef de produit parquet chez Leroy Merlin, pour ses conseils.)