Comment peindre du lambris pour le moderniser ?

Longtemps utilisé comme cache-misère, le lambris souffre aussi, avec ses lames en pin doré, d'un look jugé ringard. Depuis quelques années, il s'offre pourtant une seconde jeunesse en déco et se relooke facilement en quelques coups de pinceau, qu'il soit au mur ou au plafond. Mode d'emploi pour repeindre et moderniser du lambris.

Comment peindre du lambris pour le moderniser ?
© Lilyana Vynogradova/123RF

Loin d'être démodé, le lambris se veut tendance. Oubliez son côté vieillot qui donne à votre intérieur des allures de chalet de montagne. Aujourd'hui, il affiche un look résolument moderne : en bois ou en PVC, il devient même un élément de déco à part entière. Et bonne nouvelle, il est facile à peindre. Le lambris, ou la frisette, qui recouvre parfois encore murs et plafonds, s'habille désormais de couleur ou de reflets métallisés. Blanchi, il apporte de la douceur, cérusé, un peu de chaleur. Tout est permis et un peu de peinture suffit pour le transformer et le moderniser.

Lambris : quelle peinture utiliser pour le repeindre ?

Tout dépend bien sûr du résultat souhaité et, dans certains cas, de l'état du support à rénover.

Choisir un vernis

Si vous désirez conserver l'aspect bois et redonner un peu de lustre à votre lambris, optez pour un vernis, incolore ou légèrement teinté, ou encore une lasure intérieure qui apportera en plus une petite touche de couleur. Par précaution, mieux vaut toutefois les réserver aux lambris bruts ou vernis avec de l'incolore, car une peinture ou un vernis foncé, même poncés, risquent de laisser sur le bois des traces difficiles à camoufler.

Choisir une peinture

Si au contraire vous souhaitez masquer les lattes, préférez une peinture, comme une peinture spéciale bois, plus couvrante. Il existe des peintures de rénovation spéciales lambris, conçues pour adhérer fortement sur des surfaces déjà peintes ou sur du lambris en PVC.

Sur un lambris brut, vous pouvez également utiliser une peinture classique multi-support, qui fonctionne très bien sur des matériaux comme le pin ou le sapin, faciles à peindre.

Choisir un badigeon

Moins couvrant qu'une peinture, mais plus opaque qu'un vernis, le badigeon offre une finition tout en transparence qui laisse apparaître les veines du bois. Blanc, ou décliné dans différents coloris, il permet de donner ce côté blanchi, patiné, très tendance. On le réserve, là aussi, à un lambris plutôt brut ou verni ou peint dans des tons clairs.

Peindre du lambris : les étapes à suivre

  • Bien préparer le support. Un lambris brut nécessite peu de préparation, contentez-vous de le dépoussiérer avant d'appliquer la finition de votre choix.

Sur un lambris en bois déjà verni, peint ou lasuré, ou un lambris en PVC, commencez par lessiver la surface à peindre (avec un détergent type St-Marc), rincez bien et laissez sécher. Puis égrainez avec un papier de verre (grain 240) et dépoussiérez.

Sur un lambris ciré ou huilé, il est impératif de poncer à blanc pour retrouver un support brut car la matière n'accrochera pas sur un matériau gras.

  • Appliquer la peinture. Que ce soit avec un vernis, une lasure, une peinture ou un badigeon, pour un résultat uniforme et longue tenue, appliquez toujours deux couches. Utilisez un petit pinceau à rechampir pour les interstices, puis un rouleau à poils mi-longs (9 à 12 mm) pour les grandes surfaces. Sur un lambris en PVC, souvent situé dans une pièce humide ou sujette aux projections d'eau, il est préférable de passer une sous-couche pour une meilleure adhérence.
  • Bien laisser sécher. Pour éviter les cloques en surface, respectez le temps de séchage entre les différentes couches de peinture. Veillez également à bien laisser sécher la matière une fois la pose terminée, comptez au moins 48 heures avant de réinstaller la pièce.

(Merci à Anne-Laure Jacob, chef de groupe V33, pour ses conseils.)