Salle de bains : comment l'aménager, la rénover et la décorer Aménager sa salle de bains : les règles d'or

Aération, choix des revêtements, sécurité... Voici cinq conseils de base à connaître absolument avant de vous lancer dans l'aménagement ou la rénovation de votre salle de bains.

Ne négligez pas l'aération

Pièce humide par excellence, la salle de bains nécessite une ventilation de premier ordre pour éviter un excès de buée dès que vous prenez une douche, sans compter d'éventuels problèmes de moisissure. Des soucis d'humidité aggravés par les nouveaux équipements en vogue : les baignoires balnéo, par exemple, dégagent beaucoup plus de vapeur d'eau qu'un bain ou qu'une douche classique. Par ailleurs, les nouvelles tendances déco sont aussi en cause. Aujourd'hui, on opte plus volontiers pour des peintures à effet ou du papier peint. Des revêtements esthétiques mais aussi plus sensibles à l'humidité que le traditionnel carrelage. Une aération efficace est donc le meilleur garant d'une déco impeccable sur le long terme.

L'idéal est bien sûr d'avoir une fenêtre que l'on peut ouvrir souvent. Mais impossible de faire l'impasse sur une ventilation performante. Aujourd'hui, la plupart des professionnels conseillent une VMC à hygromètre intégré. L'avantage ? Vous fixez une fois pour toutes le niveau d'humidité auquel elle se déclenche, puis vous n'avez plus à y toucher !

Choisissez les bons revêtements

les revêtements peuvent aider à corriger les petits défauts de la salle de bains
Les revêtements peuvent aider à corriger les petits défauts de la salle de bains © Cécile Debise/Journal des Femmes

Du béton au papier peint, la salle de bains s'ouvre désormais à des revêtements qu'elle s'interdisait jusque-là, mais certaines règles doivent tout de même être respectées. Si vous souhaitez égayer cette pièce d'un joli papier peint, optez pour des modèles vinyles qui sont les seuls à être adaptés aux pièces humides. De la même manière, vous pouvez aussi décider de poser du parquet. Mais attention, le bois aime rarement l'humidité ! Privilégiez les bois exotiques, qui la supportent mieux, et choisissez impérativement un modèle vitrifié en trois couches, quelqu'en soit l'essence.

Sachez aussi que vos revêtements peuvent vous aider à corriger les petits défauts de votre salle de bains. Si vous jugez celle-ci trop basse de plafond, choisissez de grands carreaux rectangulaires, très tendance actuellement, que vous poserez dans le sens de la hauteur, comme pour étirer vos murs. De la même manière, beaucoup de salles de bains, à Paris notamment, sont aussi hautes que petites. Dans ce cas, posez ces mêmes carreaux dans le sens de la largeur pour agrandir la pièce. Mieux encore, ajoutez une petite frise, au milieu, pour structurer la pièce en la coupant en deux. Vous ne la verrez plus tout à fait pareil !

Peaufinez l'éclairage

Eclairer une salle de bains est un art difficile ! Première impératif : avoir à sa disposition des sources lumineuses suffisamment claires et puissantes pour pouvoir se préparer le matin, se maquiller et se réveiller de manière dynamique. Mais attention, la salle de bains se doit d'être aussi un espace de détente où l'éclairage ne doit pas être trop direct ou agressif. Le secret ? Combinez plusieurs sources de lumière, directes pour se voir de près et des éclairages d'ambiance pour l'intimité. Si les variateurs de lumière ont indéniablement la cote dans cette pièce, beaucoup préfèrent aujourd'hui les rails de spots basse tension. Pratiques à poser (on dissimule toute l'installation électrique dans un faux-plafond), ils peuvent s'harmoniser avec l'ambiance de votre pièce. Vos sanitaires et votre déco sont tout en rondeurs ? Rien ne vous empêche de créer des motifs en bulle ou en ronds avec ces petits spots.

Attention aux questions de sécurité

Vous le savez, l'électricité et l'eau font rarement bon ménage, surtout si de nombreuses prises et équipements électriques côtoient des points d'eau dans un périmètre restreint. Si le recours à un professionnel est plus que conseillé, certaines règles doivent être connues de tous. La norme en vigueur divise la salle de bains en trois volumes. Dans le premier, le plus risqué, aux environs immédiats des baignoires et des douches, sont interdits tous les appareils ou circuits électriques. Dans le second, à partir de 60 cm autour du point d'eau, on peut utiliser des appareils et des interrupteurs classe 2, c'est-à-dire équipés d'une double isolation électrique et d'une transformateur de sécurité. Enfin, dans le volume extérieur, vous pouvez installer des appareils électriques, à condition toutefois qu'il soient pourvus de prise de terre.

Autre danger : les risques de glissade sur le carrelage. Devant votre douche ou votre baignoire, choisissez de préférence des carreaux antidérapants, des caillebotis ou un revêtement vinylique. Dans votre baignoire, pensez à fixer au mur une barre de maintien, et si vous avez prévu d'y prendre aussi des douches, privilégiez les modèles comportant une cuve à fond plat et antidérapant.
Enfin, sachez que si vous rêvez d'étagères toutes en transparence, vous devez être vigilant à la qualité du verre que vous utilisez. Choisissez du verre traité "sécurité" qui, s'il se casse, sera beaucoup moins dangereux pour vous et vos enfants, qu'un modèle normal.

Et ne vous précipitez pas !

Pas de doute, la salle de bains est aujourd'hui une pièce tendance. Pour l'aménager et la décorer, les distributeurs vous proposent une offre de produits prolifique, dans laquelle vous aurez tôt fait de vous perdre. Pour ne pas vous éparpiller, prenez le temps de définir avec précision ce que vous souhaitez. Préférez-vous la rapidité d'une baignoire ou les promesses de relaxation d'une baignoire ? Désirez-vous une ambiance minimaliste, un décor baroque ou salle de bains plutôt rétro ? Ces réponses vous serviront de fil directeur pour trouver le bon fournisseur, puis les sanitaires, les meubles et la déco dans son ensemble.
Enfin, vous le découvrirez rapidement, aménager ou rénover entièrement une salle de bains est un véritable investissement : comptez de quelques milliers d'euros pour les plus simples, et jusqu'à 30 000 euros, pour les plus luxueuses. Mieux vaut donc être sûr de vous. Les professionnels vous le diront : n'achetez pas tous vos équipements d'un coup. Procédez pas à pas pour suivre au jour le jour l'évolution de votre salle de bains et créez exactement l'espace détente dont vous rêvez.

Sommaire