Villeroy & Boch et Ebon Heath, une collaboration d'exception

Spécialiste de la céramique, Villeroy & Boch a donné carte blanche à l'Américain Ebon Heath pour la réalisation d'une série limitée de 100 vasques, numérotées et signées de la main de l'artiste.

Villeroy & Boch et Ebon Heath, une collaboration d'exception
© Ebon Heath pour Villeroy & Boch

Villeroy & Boch, maison de céramique allemande, et Ebon Eath, prince new-yorkais de la typographie, se sont associés autour d'un projet baptisé "The LoopArt Project". Cette collaboration exclusive offre une expérience visuelle sans précédent à tous les amateurs d'art. Après un travail discret de deux ans, une splendide édition limitée de vasques (100 au total) a vu le jour. Chacune particulièrement radieuse et énigmatique à sa façon. C'est à l'artiste Ebon Heath que Villeroy & Boch doit cette série limitée destinée à tout particulier désireux de se procurer une véritable œuvre d'art pour sa salle de bains. Cet artiste exceptionnel et atypique qui dit "écouter avec ses yeux" a voulu faire de ces vasques "un pont culturel et temporel" entre le classicisme de la marque allemande et la modernité dont il fait lui-même usage pour ses créations. Le choix des matériaux de conception est d'une distinction remarquable : du blanc, couleur universelle de la beauté et de la liberté, pour le support en céramique des vasques, et de l'or blanc 18 carats pour l'intégration des motifs qui apparaissent ainsi sous leur plus bel angle.

vb secondglance ebon heath 7
L'artiste New-Yorkais Ebon Heath. © Ebon Heath pour Villeroy & Boch

Pour Ebon Heath, le choix du nom "Second Glance" (littéralement second regard) trouve son origine dans la magie qui s'opère à l'occasion de la redécouverte d'un objet, en apparence insignifiant, mais qui revêt une toute autre nature si l'on prend la peine de mieux l'observer : "Un second regard se produit lorsque l'on voit une chose plus en profondeur... Ou quand on suppose quelque chose à propos d'une situation et qu'autre chose arrive". Et c'est en effet l'étrange réalité de ces vasques : les motifs fleuris n'offrent à première vue rien d'autre que de belles rencontres de végétaux, ce n'est qu'en insistant une seconde fois qu'on y découvrira un mot, un visage, un signe religieux... 

Si vous souhaitez vous procurer l'une de ses vasques (à 1 748 euros pièce tout de même !), sachez qu'une partie des gains de votre acquisition sera reversée à l'Association des musées de l'art des enfants de Berlin

 Site : Villeroy & Boch

 Pour acquérir une vasque unique : The LoopArt Project