Unique et personnel

Le salon de la photographe plasticienne et culinaire Mathilde de l'Ecotais est à son image. Les Rubik's cubes sous cloche proviennent de sa propre imagination. Tout comme le film de la terre qui brûle, projeté au-dessus du canapé. Au mur, se sont ses œuvres que l'on retrouve. Encadrant le canapé, de larges fenêtres apportent une touche de lumière. Presque en face-à-face, le côté droit de la pièce regroupe le mobilier de couleur clair alors que le côté gauche additionne les couleurs foncées. Voir le reportage
©  Laëtitia Le Mouël / Journal des Femmes