Composition rectangulaire

Dans le petit 44 m² parisien de Pierrick Malenfant, l'unique mur qui relie l'entrée au séjour forme un joli dégradé allant du jaune au vert en fonction de la lumière, artificielle ou naturelle, qui l'éclaire. Il est recouvert en bonne partie par une bibliothèque dessinée par l'architecte composée de cubes de dimension égale, superposés et laqués de noir, qui progressent depuis l'entrée jusqu'au salon. Pratique et modulabe, elle offre une grande capacité de rangement. Voir le reportage
©  Cécile Debise / Le Journal des Femmes