Sous une cascade de tissus

A l'orée des Cévennes, niché en haut d'une colline de garrigue, cet ancien mas du XVIIe siècle a eu l'audace de faire habiller ses intérieurs par Catherine Painvin. Au salon, de grandes fenêtres ornées d'imposants rideaux en taffetas de soie rouge, ocre, orange ou jaune, s'ouvrent sur les jardins. Une mosaïque de coussins bariolés, de solides fauteuils en bois massif et une multitude de petits objets en verre, en cristal, en pierre ou en argent habillent cette pièce vouée à la lecture. Habile pour marier les couleurs, Catherine Painvin aime aussi jouer sur les effets de matières, en alliant des textures brutes, telles que le bois, la pierre ou le béton, à des matériaux nobles, comme la soie ou le cristal. La répétition et le jeu des symétries sont aussi utilisés pour donner un rythme harmonieux à la pièce. Voir le reportage
©  Elodie Rothan / le Journal des Femmes