Comment installer un poêle à bois ?

Le poêle à bois représente une alternative moins coûteuse et plus facile à mettre en place qu'une véritable cheminée. Ce mode de chauffage se présente sous forme d'appareil de dimension relativement modeste relié à un conduit d'évacuation et destiné à recevoir des bûches. L'installation d'un poêle à bois requiert de respecter scrupuleusement les normes de sécurité afin d'éviter un incendie. Voici un guide des bonnes pratiques pour l'installer.

© Elodie Rothan

Les précautions à prendre avant l'installation d'un poêle à bois

Assurez-vous au préalable que vous disposez d'un conduit d'évacuation dans la pièce. Il vous est toujours possible de fabriquer vous-même un conduit pour la fumée, mais cela n'est pas tâche aisée, car les exigences de sécurité sont élevées. Dans la mesure du possible, placez votre chauffage à bûches au centre de la pièce. C'est la garantie d'un meilleur rendement (l'air circule tout autour de l'appareil) ainsi que d'une chaleur mieux répartie, parce que plus centrale. Dans tous les cas, n'installez pas un poêle tout contre un mur et ménagez un espace d'au moins 1,50 m entre l'appareil et les meubles.

Tenir compte des contraintes d'installation d'un poêle à bois

Deux dangers sont associés au poêle à bois : l'incendie et l'intoxication au monoxyde de carbone. Les fumées qui remontent dans le conduit sont assez agressives et provoquent des dépôts de goudron sur les parois. C'est de cette façon que se déclarent les feux de cheminée. C'est pourquoi la réglementation applicable à l'installation d'un poêle à bois est stricte : tout poêle doit disposer d'un conduit distinct et parfaitement étanche, et être équipé d'une trappe de ramonage. De plus, il faudra procéder au ramonage du conduit au moins deux fois par an. Pour éviter l'émission de gaz toxiques dans la pièce chauffée, il est recommandé de prévoir une amenée d'air. Celle-ci est d'ailleurs obligatoire si votre habitation dispose d'une VMC.

Le poêle à bois à l'usage

L'appareil ne doit jamais être chargé à pleine capacité. Prévoyez à proximité une réserve de bois pour éviter de sortir toutes les demi-heures chercher une nouvelle bûche. Les murs de la pièce devront être repeints chaque année ou presque, à cause des dépôts de fumée très salissants. En contrepartie, ce mode de chauffage vous assure une source de chaleur enveloppante, économique et durable (l'effet se ressent pendant 24 heures).