Salon et salle à manger : comment délimiter les espaces ?

Vous possédez un grand séjour comprenant à la fois un espace salon et un coin repas ? Comment définir deux lieux bien distincts ? Voici quelques conseils avisés pour bien séparer un salon et une salle à manger.

© Cécile Debise / Journal Des Femmes

Aujourd'hui, qu'ils soient petits ou grands, les espaces de vie dans lesquels on évolue méritent une attention toute particulière. En effet, salon, salle à manger, voire cuisine, se confondent souvent dans un même espace. Et séparer une pièce à vivre en deux espaces distincts est indispensable. Pour cela, il existe des solutions alternatives permettant de délimiter nos différentes zones de vie et d'obtenir différentes atmosphères. Plus le séjour est petit, plus il est nécessaire de dissocier les différentes fonctionnalités. Par exemple, l'espace lecture/TV/détente… est à dissocier du coin repas/salle à manger/lieu de réception. Cependant, le cloisonnement d'une pièce n'est pas toujours évident car il est indispensable de garder à l'esprit l'importance d'éléments tels que la lumière, la fluidité et la notion d'ouverture, si l'on ne veut pas se retrouver trop vite dans un espace confiné.

Eviter un cloisonnement trop imposant

Pour cela, il faut envisager dans un premier temps, de séparer une salle à manger d'un salon par un meuble de rangement, type console ou commode, voire par un petit meuble bibliothèque. Il est possible également de solutionner ce type de problème en utilisant des tapis de différentes tailles et couleurs, un canapé, des revêtements de sol ou même des peintures murales. En revanche, plus le séjour est grand, plus les séparations se feront facilement. Soit la superficie de la pièce permettra naturellement la délimitation des zones, soit l'utilisation d'un cloisonnement plus important, telles que des cloisons amovibles ou transparentes, aidera à repenser la pièce. Mais rien n'empêche de jouer également avec les couleurs et le mobilier.

Poutres entre salon et salle à manger © Journal Des Femmes

A retenir : lorsque l'on souhaite délimiter une pièce, il est primordial de préserver au maximum l'espace de passage, la fluidité en multipliant les rangements ingénieux et les meubles gain de place par exemple. Mais il faut également préserver la lumière, la clarté afin de toujours obtenir un lieu agréable à vivre, un espace de convivialité où l'on ne se sent jamais à l'étroit.

Délimiter avec différents systèmes

Pour repenser le volume d'une pièce, il faut, par exemple, jouer sur la transparence avec des parois en verre dépoli coulissantes. Modulant l'espace, elles permettent d'ouvrir le lieu en grand ou de créer des espaces plus intimes en isolant les différents espaces sans pour autant occulter la lumière. Dans un esprit plus industriel, on peut choisir de délimiter l'espace par une structure modulable en métal et en verre, comme une verrière, pour un style atelier. Pour un gain de place, les murs "cloisons-meubles" en médium laqué qui délimitent les zones de vie, en laissant une impression d'ouverture, sont un bon compromis. On peut également miser sur un paravent pour un esprit rétro et voyage. Enfin, pour un plus petit budget, on pense aux rideaux légers et rideaux de fils, faciles à poser, qui laissent parfaitement passer la lumière et donnent, contrairement aux exemples précédents, un aspect moins rigide. Ces derniers, proposés dans une large gamme de couleurs, peuvent également apporter un côté ludique à l'appartement, par des jeux de superpositions, entremêlements et mélanges de fils.

Utiliser différents types de séparation

Les cloisons en briques de verre ou transparentes avec un contour acier sont très souvent employées dans la délimitation d'espaces. En effet, ce sont elles qui offrent le plus de clarté et de fluidité. On observe également, aujourd'hui, l'utilisation importante des parois en verre dépoli coulissantes ou non, derrière lesquelles sont parfois installés des néons de différentes couleurs permettant ainsi de créer de multiples ambiances et de mettre en avant les différentes fonctions des pièces. Les cloisons de plâtre, au-delà de leur fonction distributive et acoustique, restent très utilisées et participent activement à façonner l'intérieur et à lui donner tout son cachet. Les décorateurs aujourd’hui fourmillent d’idées et proposent de nombreuses cloisons astucieuses.

Couleurs différentes© Cécile Debise/Journal Des Femmes

Jouer sur les couleurs, c'est important

La délimitation par l'utilisation de peintures murales peut aider à dissocier en zones bien distinctes un espace repas d'un coin détente. Pour cela, le choix des couleurs est essentiel car ce sont elles qui créeront l'atmosphère. Il est possible de jouer, par exemple, avec différentes tonalités, couleurs et même motifs (papiers peints, stickers ou enduits…), soit en s'exprimant par petites touches, soit en inventant une atmosphère personnelle ou encore en composant ses propres panneaux comme de petits tableaux.

Pour ce qui est de la peinture, il faut savoir que les couleurs chaudes, se rapprochant du rouge, réchauffent l'atmosphère et accentuent l'aspect chaleureux, confortable. Les couleurs froides, se rapprochent, elles, du bleu et donnent une sensation d'apaisement, de fraîcheur et de bien-être. Enfin, il existe les couleurs neutres comme le crème, le blanc et le noir. Pour marier deux couleurs dans une même pièce, comme un salon et une salle à manger, il est important de s'attarder autant sur le choix de la couleur que sur le choix de sa valeur, c'est-à-dire de son intensité. Si la couleur donne du caractère à la pièce, il faut aussi prendre en compte la luminosité, le mobilier, le volume et le style. Ainsi pour une pièce très fréquentée comme un salon, il est conseillé d'utiliser des couleurs claires, et d'accentuer la tonalité du coin salle à manger, tout en restant dans la même gamme de couleurs mais en jouant sur la valeur, sur l'intensité pour en faire un espace plus intime.
Attention cependant, car chaque couleur a un pouvoir particulier et n'agit pas de la même manière sur le caractère de chacun, le choix est donc très personnel.

(Merci à Eléonor Hatry, décoratrice d'intérieur, pour ses conseils.)