Quelle densité pour un canapé confortable ?

Parmi les critères de choix d'un canapé, la densité de la mousse est importante. Elle permet, en fonction des goûts de chacun, d'avoir une assise la plus confortable possible.

© Cécile Debise/Journal Des Femmes

Avant de choisir son canapé, il est important de bien avoir à l'esprit qu'il n'existe pas de densité idéale. En effet, le confort idéal est une notion très personnelle : certains préféreront être bien soutenus une fois assis, tandis que d'autres adoreront s'enfoncer profondément dans un canapé et être comme enveloppés. Néanmoins, certaines caractéristiques sont à prendre en compte pour un confort optimisé.

La densité d'un canapé : définition

Le confort d'un canapé "se mesure" à l'aide de deux critères aussi importants l'un que l'autre : la densité et la portance.

  • La densité est la résistance du matériau utilisé, pour l'assise et le dossier d'un canapé, qui va faire que l'on s'enfonce plus ou moins profondément dans celui-ci. En cas de mousse à faible densité, on va s'enfoncer beaucoup. A l'inverse, une mousse à densité élevée résiste davantage au poids du corps.
  • La portance est l'épaisseur des bulles qui donnent son élasticité à une mousse de canapé. Une fois assis sur le canapé, le soutien est différent en fonction de la portance de la mousse.

Autre critère important dans le choix d'un canapé : sa suspension. La majorité des canapés sont aujourd'hui fabriqués avec des sangles élastiques, soit de 6 cm de large environ, espacées et entrecroisées, soit de 15 cm de large, disposées les unes à côté des autres à la manière d'un trampoline. A noter que certains canapés, de facture plus traditionnelle, possèdent toujours des suspensions à ressorts. Par exemple, un canapé en cuir, dont le revêtement est lourd et épais, sera maintenu par des ressorts pour une meilleure tenue dans le temps.

Quelle densité de mousse pour l'assise du canapé ?

Dans la mesure où l'assise soutient tout le poids du corps, sa densité doit être plus élevée que celle du dossier. Il est fortement recommandé de ne pas descendre en-dessus de 35 kg/m3 de densité et de choisir impérativement une mousse HR (Haute Résilience), pour avoir une bonne tenue à l'accueil et qui dure dans le temps.

Les coussins d'assise peuvent être composés d'un seul bloc de mousse ou d'un assemblage de mousses de différentes densités. Par exemple, il peut y avoir une mousse de densité 35 à 40 kg/m3 sur la partie basse du coussin et, dessus, une seconde couche sur 3-4 cm d'une densité entre 20 et 28 kg/m3, qui apportera de la souplesse tant en termes de confort que d'aspect visuel (assise plate ou arrondie).

Entre la mousse d'assise et le revêtement du canapé, est généralement ajoutée une couche supplémentaire :

  • en Dacron,
  • en latex,
  • en plumes, si l'on souhaite un aspect visuel plus "flou" et un confort plus enveloppant.
  • ou de mousse à mémoire de forme.
Canapé Long Island II, en velours, par Roche Bobois © Michel Gibert/Roche Bobois

Quelle densité de mousse pour le dossier du canapé ?

Le poids exercé sur la mousse du dossier est moindre : seul le dos s'appuie. On peut donc utiliser des mousses de densité entre 20 et 28 kg/m3. Pour le dossier, les épaisseurs de Darcon ou de couettes en plumes seront plus importantes devant le bloc de mousse principal. L'accueil du dos est ainsi plus confortable et enveloppant.

Quel confort en fonction de la densité ?

En fonction de son aspect visuel - design strict et épuré ou plus arrondi -, le confort d'assise d'un canapé varie du ferme au souple. L'assemblage des mousses n'est pas le même. Beaucoup de fabricants et éditeurs de canapés proposent ces finitions. Plus un confort est souple (avec des densités de mousses variées), plus le canapé sera arrondi et enveloppant. Plus le confort est ferme (avec des densités de mousses élevées et un complexage simplifié), plus le dessin du canapé est strict et droit.

Le cas du canapé-lit

Pour un canapé convertible, il est plus difficile de parler de confort : en effet, on doit réduire l'épaisseur du coussin d'assise pour pouvoir intégrer un matelas dans le canapé. Le coussin d'assise est donc très simple, de 8 à 12 cm d'épaisseur maximum, et, sous celui-ci, se trouvent des sangles et le matelas. La suspension est alors donnée par la mousse, le sanglage et le matelas.

  • En cas d'usage occasionnel du lit, il est préférable de privilégier un canapé-lit dont les coussins d'assise seront épais et le matelas fin.
  • En cas d'usage plus fréquent, voire quotidien du lit, c'est l'inverse : une assise plutôt fine avec un matelas épais et de bonne qualité, afin d'avoir une meilleure literie.

De façon générale, avec un convertible, il est difficile d'associer assise et literie confortables. L'esthétique du canapé en est impactée : pour associer un matelas et un coussin d'assise agréables, la hauteur du canapé est plus élevée que la normale, le design paraissant alors peut-être moins harmonieux que pour un canapé classique.

Canapé Aries, en velours - Design : Philippe Bouix pour Roche Bobois © Thomas Dhellemmes/Roche Bobois

Comment faire pour que le canapé ne s'affaisse pas ?

Bon à savoir : un canapé prend autant la poussière qu'une table de salle à manger ! En termes d'entretien, il est donc important de brosser un canapé une fois par semaine pour retirer la poussière accumulée dans la fibre : la saleté agit alors comme un papier de verre sur l'assise et abîme prématurément le revêtement. Le bon geste est d'aspirer légèrement un canapé en tissu ou de passer un chiffon humide dans le cas d'un canapé en cuir.

Pour entretenir les couches en plumes d'un canapé, il faut régulièrement les retaper, comme on le pratiquait autrefois avec les oreillers en plumes, pour leur redonner du gonflant. Quant aux coussins en mousse, ceux-ci s'affaissent naturellement et inévitablement avec le temps... On évitera juste de s'asseoir toujours au même endroit et, au moment de l’achat du canapé, on privilégiera un modèle dont les assises sont déhoussables pour remplacer plus facilement les mousses en cas d'usure importante.

(Merci à Jean-Guy Testut, responsable canapés chez Roche Bobois, pour ses conseils.)