Sori Yanagi, le pionnier du design japonais

Artiste emblématique du Japon d'après-guerre, Sori Yanagi a marqué l'histoire du design en inventant des objets aux formes épurées et zen, sans tomber dans le minimalisme ou le folklore.

Biographie

Date de naissance 1915
Lieu de naissance Tokyo
Pays Japon
Décès 2011

Sori Yanagi et le renouveau du design japonais


Le japonnais Sori Yanagi a fait ses études à l'université des beaux-arts de Tokyo. De 1940 à 1942, il travaille avec Charlotte Perriand, une designer française célèbre pour ses collaborations avec des artistes phares du modernisme comme Le Corbusier. Charlotte Perriand le décrit ainsi : " Discret, profond, efficace et sans compromis. Il voulait construire son époque et pour cela, souhaitait s'éloigner du bel artisanat pour créer des objets produits par la machine. " C'est dans cet esprit que Sori Yanagi fonde son propre studio en 1952 sous le nom de Yanagi Industrial Design Institute. En 1977, il prend la place de son père et devient le directeur du Musée d'art populaire japonais de Tokyo. Ce parcours est emblématique de la philosophie du design de Sori Yanagi, qui sait marier la tradition japonaise aux modes de production industriels. Ce designer très polyvalent exerce aussi ses talents d'architecte en dessinant des aménagements urbains, stations de métro, ponts...

Les pièces emblématiques de Sori Yanagi


Sori Yanagi fait partie des artistes qui ont su donner une identité au design japonais d'après-guerre. Des formes simples et pures, organiques, tout en intégrant le fonctionnalisme européen. Le tabouret Butterfly représente bien ce mariage entre l'Occident et l'Orient, avec son design élégant en forme d'ailes de papillon qui évoque la calligraphie japonaise. Le matériau revêt une grande importance : Sori Yanagi utilise autant des matériaux issus de l'artisanat comme la céramique, le bois, ou le bambou que des matériaux propres au design industriel comme le plastique ou l'acier. Son travail, reconnu à l'international, lui permet de dessiner la torche olympique pour les jeux de 1964 à Tokyo, et les jeux de 1972 à Sapporo. On peut également citer le tabouret Elephant, qui s'adapte aux environnements extérieurs comme intérieurs. Pratique, léger et empilable à l'envi, on peut l'emporter partout avec soi. Ces deux créations sont éditées par Vitra. On retrouve la présence de la tradition japonaise dans les objets qu'il produit pour la cuisine, et notamment avec le service à cuillères édité en 1974, ainsi que les nombreuses saucières et théières aux formes zen.