Des étagères bien remplies

La propriétaire a accumulé une multitude d'objets d'art et de pièces chinées au fur et à mesure des années et de ses voyages. Ainsi les architectes ont opté pour des étagères et des murs vides et immaculés afin de leur laisser de la place et les mettre en valeur. Dans la cuisine, les étagères ne sont pas remplies de vaisselle mais de boîtes vintage dénichées à Moscou, à Tokyo, à Bombay (ou Mumbai) ou à Shangaï mais aussi de mini-bustes comme celui de Mao chiné à Hong Kong.
©  Cécile debise / Journal des Femmes